Pourquoi je suis devenu freelance ?

Hier, je vous ai raconté comment j’en suis arrivé à créer Darkseed.fr.

RSA or not ?

1 an est passé, nous sommes au printemps 2016, Darkseed fonctionne bien. L’activité est bénéficiaire, mais manque de croissance malgré l’énergie déployée. En gros l’activité génère du capital, mais pas suffisamment pour pouvoir me rémunérer.

Ce dernier point ajouté à la fin de mes indemnités chômage font qu’à l’été 2016 je me suis retrouvé dans le bureau d’une assistante sociale. J’en suis reparti avec le formulaire pour la demande du RSA.

A ce moment là, j’ai fais face à une crise existentielle. Dans ma main droite le RSA, vivre d’une aide publique, dans ma main gauche, rien, l’inconnu et au centre moi, qui dois faire un choix.

Nouvelle aventure

J’ai donc fais le choix de mettre mon CV à jour et de le déposer sur Freelance Info. Mon téléphone a beaucoup sonné suite à ça, malheureusement la quasi totalité des missions que l’on me proposait se situait en région parisienne. Quitter mon sud-ouest adoré n’était pas la perspective la plus appréciable pour moi. Entre ça ou vivre d’une aide publique, mon choix était fait.

Au gré des propositions et des entretiens, j’ai réussi à décrocher une mission d’ingénieur système Linux chez Orange.

Cette dernière a été très intéressante sur pleins d’aspects. Malheureusement, elle m’a surtout permis de me rendre compte que je me vendais bien en dessous du prix du marché. Autant faire des choses intéressantes est une chose, autant la sensation de ne pas se sentir rétribué à sa juste valeur en est une autre.

Suite à une négociation et faute de réponse satisfaisante, j’ai mis un terme à la mission après 1 an et quelques mois.

J’ai rebondi sur une mission, toujours à Paris, chez EDF.

Cette fois là, j’avais réussi à bien mieux négocier mon tarif, ayant pris conscience de ma réelle valeur sur le marché. Malheureusement c’était le contenu réel de la mission qui ne m’intéressait pas. Je m’ennuyais ferme et l’ennui à devoir être présent dans un bureau pour ne pas faire grand chose c’est que ça use. Fin de la mission. Retour dans le sud-ouest, saturation de Paris et ses environs.

Pendant tout ce temps là, j’ai arrêté Darkseed en 2017, manquant de temps pour m’en occuper tel que je l’aurais voulu. Je l’ai relancé en 2018, après avoir donc quitté Paris.

Demain je vous raconterais pourquoi je suis redevenu salarié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *