Internet, la préhistoire

Hier dans « Comment une panne m’a fait progresser ? », je vous ai raconté de quelle façon j’ai acquis mes premières compétences informatiques.

1997 pointe son nez et avec mon argent de poche j’ai acquis mon premier modem, un Olitec de souvenir.

Mes parents m’ont aussi permis d’acheter à un voisin un pc d’occasion. Il s’agissait d’une tour assemblée qui reposait sur un Pentium 200 MMX, tellement plus rapide que l’IBM.

A cette époque pas d’ADSL, ni de smartphone, encore moins de fibre optique pour les particuliers.

Quand je me connectais, la ligne téléphonique était occupée, impossible de recevoir ou émettre un appel. Je me rappelle que je prévenais mes parents quand je me connectais, au cas où ils attendaient un appel.

La facturation se faisait au temps passé, mais Internet comportait beaucoup moins de contenu que maintenant. Les vitesses de connexion faisaient que globalement les images s’affichaient petit à petit, par bande.

Je me rappelle en 1999, l’apparition de Napster a été une révolution. Pouvoir accéder à un moteur de recherche qui permettait de trouver toute la musique que l’on souhaitait était génial.

Mais là aussi, c’était un peu une aventure, il fallait 20 minutes pour télécharger un fichier mp3 de 3 Mo.

La grande mode à l’époque était de graver ses propres cd musicaux.

Puis en 2000 est arrivé l’ADSL, les débits étaient un peu mieux mais rien à voir avec ce que l’on connait aujourd’hui. Cependant cette technologie apportait quelque chose de crucial dans l’usage, l’aspect illimité, fini la facturation au temps, donc un stress en moins et un usage différent.

C’était aussi les débuts du commerce en ligne.

Demain je vous raconterais comment en étant au lycée je me suis offert mon propre ordinateur grace à mes camarades et professeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *